[Fiche pratique] Les vernis et résines pour pâte polymère

Les vernis et produits apparentés servent à protéger les créations tout en leur donnant un aspect mat, satiné ou brillant, leur couche peut être fine ou épaisse. Le choix du produit dépend du rendu que vous voulez donner à votre création et aussi du type de création (perle ronde ou plate, figurine).

Les vernis s’appliquent après cuisson de votre création. Certains peuvent ou nécessitent d’être cuits à leur tour. Certains vernis ne doivent pas passer au four : on ne fait donc pas d’ajout de pâte ou de réparation sur ces créations après vernissage.

/!\ Tous les vernis ne sont pas compatibles avec la pâte polymère. Certains réagissent mal et peuvent jaunir voire pire devenir collant et attraper la poussière. S’il y a bien un vernis qui est à proscrire totalement c’est le vernis à ongles : il y a réaction avec la pâte polymère qui devient collante et se ramollit (pâte polymère cuite évidemment) au bout de quelques mois !

Pour la brillance, on peut se passer de vernis en ponçant et lustrant ses créations (des perles en général)

Cet article n’a pas pour but de vous donner LE nom du vernis parfait pour la pâte polymère. Sur tout ce que j’ai lu, j’ai remarqué qu’un même vernis peut être génial pour une personne et nul pour une autre. Cela dépend des critères de chacun mais aussi de la marque de pâte de polymère utilisée et de la manière d’appliquer le vernis. De plus, la formule des vernis peut avoir changé au cours des années, les avis divergent donc selon la date (Fimo et Cléopâtre notamment). Ce qui suit est donc simplement un récapitulatif de ce qui a été testé par les polyméristes, il y a un peu de tout, cela peut servir selon ce que vous avez dans vos placards !


LES VERNIS

Le vernis Fimo

A base d’eau, c’est un vernis spécialement conçu pour la pâte Fimo. Il existe en brillant ou mat satiné. Jusqu’en 2008, le flacon portait un bouchon rouge et était très bien pour la pâte polymère. Ensuite la formule a changé (bouchon bleu) et plus personne ne l’appréciait car il pelait. La formule a encore changé depuis (actuel bouchon noir), et c’est un bon produit sans être excellent.

Une couche suffit pour un effet moyennement brillant mais on peut en mettre plusieurs pour un rendu encore plus brillant. Facile d’application, il est sec au sec au touché en 30 min et totalement sec en 24h. Ses défauts : il se raye facilement, et finit par s’effriter avec le temps (surtout sur les perles).

Le vernis Sculpey

A base d’eau, il existe en version brillant glacis et satiné. Il sèche à l’air en 20 min. Il peut s’appliquer avant (???) ou après cuisson. Vernis peu estimé : il laisse des traces, fait des bulles, ne résiste pas aux rayures, n’adhère pas bien et forme une pellicule qui s’écaille.

Le vernis Cernit

Se dilue à l’eau, sèche assez rapidement, peut être passé au four pour une meilleure tenue. En couche fine il laisse des traces de pinceaux et pas en couche épaisse. Il ne fait pas de bulles. Il est bien brillant. Il reste collant si on n’attend pas assez entre chaque couche.

Le vernis glassificateur Cléopâtre

Ce vernis a très bonne réputation chez les polyméristes. Malgré son nom, il a un effet plutôt satiné avec une seule couche dû à son aspect laiteux. Il devient brillant à partir de deux couches et a un effet résinant si l’on applique de nombreuses couches. Il faut attendre 30-60 min de séchage au toucher entre deux couches. Faire des couches fines évite les craquelures et les bulles. Ne pas mettre immédiatement au four sous peine de faire cloquer le vernis (impossible à rattraper ensuite). Excellent protecteur, il ne craint pas les chocs, l’eau et la chaleur, ne se raye pas, ne jaunit pas, n’est pas allergénique, passe au lave-vaisselle. Il se nettoie au white spirit. Il est recommandé de le passer au four 20 min à 110°C, mais sinon il sèche complètement à l’air libre en 7 jours (patience !). Ce vernis n’adhère pas sur la Kato. Pour un effet mat, il existe aussi le vernis Cléopâtre velours.

Comme pour le vernis Fimo, le vernis Cléopâtre a changé de formule plusieurs fois : d’idéale elle est passée à lamentable, la dernière étant très bien sans être comme la première. Il existe une version autolissante depuis 2012 qui a l’air catastrophique (bulles, craquelures) : je vous laisse lire les quelques commentaires sur Perles&Co.

Le vernis Darwi

Vernis à alcool. Très brillant. 24h de séchage. Semblable au vernis Fimo bouchon rouge (pour les connaisseuses !).

Le vernis DecoArt triple gloss de Rayher

De texture épaisse et laiteuse, le produit se lisse et devient transparent à l’application. Il sèche rapidement (15 min au toucher), une seule couche suffit pour un aspect très brillant (effet glacis, finition résine). Ce n’est pas un vernis de protection car il se raye à l’ongle. Il ne jaunit pas, ne craquelle pas en mettant plusieurs couches, mais il craint l’eau (le vernis se dilue). C’est un vernis comparable au Diamond Glaze et au Cléopâtre. Il y a une personne qui mentionne que certaines créations sont devenues poisseuses après quelques mois.

Le vernis Diamond Glaze

C’est un vernis glassificateur (effet résine) à base d’eau. En mettant plusieurs couche, il prend un aspect bombé brillant. Il ne jaunit pas.

Le Pearl ex Varnish

A base d’eau, il est multi-surfaces. Très bon vernis.

Le vernis spécial pâte polymère du Temps Apprivoisé

Ne laisse pas de traces de pinceau en couche fine ou épaisse, ne fait pas de bulles, sèche rapidement. N’est pas très brillant mais protège bien.
C’est un produit bien spécifique que j’ai découvert sur Récréation Fimologique.

Le vernis à bois V33 (cuisine et bains)

Effet très brillant dès la première couche mais il colore légèrement les pièces même s’il est indiqué incolore, comme tous les vernis à bois. Résiste aux rayures et à l’eau, et jusqu’à 90°C. Il est sec au sec au touché en 15 min et totalement sec en 24h. Ce vernis n’est pas allergénique, il peut être mis en contact avec les aliments. Parfaitement compatible avec la Fimo, le V33 se gratte à l’ongle sur la Kato. Il ne semble pas résister non plus à certaines peaux très acides.
Un avis divergent : il est plus satiné que brillant, si on appuie sur les plaques un peu fines qui peuvent se courber légèrement le vernis craquèle.

Vernis à bois en général : ceux pour les parquets, dits vitrificateurs, sont très résistants.
Témoignage : au début ils brillent et ne se rayent pas, mais après quelques mois les créations jaunissent et deviennent collantes.

/!\ Les vernis en bombe/spray

Pratique pour de grandes quantités de créations car rapide à appliquer, il faut néanmoins parvenir à passer partout et uniformément. Ne pas approcher trop le vaporisateur pour éviter de faire des masses épaisses difficiles à faire sécher.
Pour tableaux acryliques, très brillant mais avec le temps les créations deviennent très collantes.
Pour tableaux acryliques, très brillant, tenue correcte.
Vernis en bombe, la création est collante : trempage 10 secondes dans du dissolvant, le vernis part.
Vernis Marin utilisé par certaines créatrices.
Vernis Marin chez Mondial Tissu : ne sèche pas.

/!\ Les vernis colles

Ils sont utilisés pour la technique du serviettage. Sur la porcelaine ils rendent bien, sur la Fimo ils restent collants.

/!\ Vernis céramique Sintex

Très brillant, les créations deviennent collantes avec le temps, la chaleur et/ou une peau acide.

/!\ Vernis à ongles

Parce qu’on ne le dira jamais assez : à proscrire ! Les créations deviennent collantes.


LES PRODUITS AUX RENDUS SIMILAIRES

UTEE (ultra thick embossing enamel) ou poudre d’émaillage

C’est une poudre blanche que l’on chauffe pour obtenir une couche de finition transparente, elle donne un effet résine brillante (explication en anglais ici). Pratique pour des surfaces planes, elle ne convient pas pour les formes arrondies. Il faut la faire chauffer avec un thermo-pistolet (attention, selon la manière de procéder la surface ne sera pas bien lisse) ou au four pour qu’elle fonde. On peut mettre autant de couches que l’on veut. C’est sec dès que ça a refroidi. Le résultat est solide, ne réagit pas aux peaux acides. Avec le temps ça se raye et ternit.

Glossy Accents

C’est un gel liquide à base d’eau. Il a un applicateur très fin mais peut aussi s’étaler au pinceau. Il donne un effet verni brillant et bombé. Le temps de séchage est plus ou moins long selon l’épaisseur de la couche que vous avez mise. Il est possible de faire plusieurs couches pour un effet 3D plus important. Il rend comme une résine en moins compliqué à appliquer. Cependant, il se raye facilement.

Klir

C’est un produit cirant pour le sol. Il donne une jolie finition à la pâte polymère. On peut passer plusieurs couches en laissant sécher entre chaque. En recuisant la création 10 min à 110°C, la couche de vernis devient plus résistante et satinée. Pour un effet brillant, il faut compter 3-4 couches. A appliquer avec un coton-tige (ou de l’essuie-tout) pour faire une couche très fine, en appuyant sur le bord du pot (dans lequel vous aurez transvasé un peu de klir) pour ôter le surplus.
D’après un chimiste, il est apparemment déconseillé de cuire le Klir car ses composants dégagent des gaz toxiques à la cuisson (lu dans les commentaires sur Parole de pâte). quelle est la composition du produit ? c’est un produit ménager donc pas fait pour le contact avec le corps normalement (allergies)

Avis divers :

  • Il jaunit, se raye, et blanchit dans l’eau.
  • Aucun problème, pas de cuisson.
  • Blanchit avec le temps s’il n’est pas cuit.
  • Devient terne et pèle avec le temps, avec et sans cuisson.
  • Utilisé pendant des années sans problème.
  • Ternit et pèle mais ne jaunit pas.
  • La cuisson permet d’éviter le blanchissement.

Deux homologues du Klir sont le Future (produit américain) et le Sols Plus.

Vitrificateur (au rayon bricolage)

Utilisé sur des objets en carton peint à l’acrylique. Sur la Fimo, il a un aspect satiné avec une ou deux couches, il ne s’écaille pas, ne colle pas et ne jaunit pas. Le produit a un aspect laiteux mais devient transparent en séchant. Séchage rapide.


LES RÉSINES

Résine Pébéo

La résine est bien pour les plaques ou les remplissages mais inutilisable sur les perles rondes. La brillance et la tenue sont excellentes, et le rendu bien transparent. La résine résiste à l’eau et aux rayures. Son défaut est d’être complexe d’utilisation, il y a des dosages à suivre, le séchage est très long (24-48h).

Résine Cléopâtre

Similaire à la Pébéo.

Résinence (au rayon bricolage)

C’est une résine époxy bicomposante à l’eau. Résiste à l’abrasion et à l’eau. Effet satiné.


 Conseils :

  • Si votre création contient des encres à alcool, il vaut mieux utiliser un vernis à alcool. Les encres ont tendance à réagir avec les vernis à l’eau et la création blanchit (témoignage de Pïnklily).
  • Laver votre pinceau immédiatement après utilisation.
  • Pour éviter de devoir nettoyer votre pinceau après chaque utilisation de vernis, vous pouvez utiliser un flacon de vernis à ongles vide et parfaitement propre que vous remplissez avec votre vernis pour pâte polymère. Vous utiliserez ensuite le pinceau du bouchon.
  • Pour éviter les bulles : ne pas secouer le flacon et utiliser un pinceau souple.
  • Dégraisser les perles avec de l’alcool avant de mettre du vernis éviterait les bulles.
  • Laisser bien sécher entre chaque couche.
  • Penser à mettre vos créations à l’abri de la poussière pendant le temps de séchage du vernis. Et d’ailleurs évitez les courants d’air pendant que vous vernissez !

Sources :
Ce ne sont pas mes avis personnels mais un condensé de ce que j’ai lu dans les articles ci-dessous et leur nombreux commentaires.

Laisser un commentaire