[Fiche pratique] Le vocabulaire de la pâte polymère

Quelques termes employés par les polyméristes et qui ne sont ni des produits ni des outils.

Pâte beurk (ou scrap en anglais)

C’est un assemblage des chutes de création en pâte polymère. En général on la réutilise pour faire le cœur des perles ou de figurines, ou bien en combinaison avec de la peinture ou des encres qui couvriront la couleur de la pâte, car le mélange scrap n’est jamais très heureux (marron-gris…). Mais en triant les couleurs, on peut arriver à faire de la belle récupération comme Cristalline. Avec un peu d’imagination, on arrive à faire des cannes ou des bijoux comme Josie et Doudie. Une idée sympa sur Les Ethiopiques pour la réutilisation des extrémités de cannes.
A ne pas confondre avec “scrap” abrégé de scrapbooking souvent utilisé dans le milieu de la création.

Colombin

C’est un cylindre de pâte long et fin qu’on obtient en faisant rouler avec ses mains un morceau de pâte sur le plan de travail.

Conditionner

Conditionner la pâte c’est la rendre souple et non plus cassante ou dure comme lorsqu’on la sort de son emballage ou qu’on l’a laissée de côté un long moment (comme les chutes par exemple). Pour cela, il faut la malaxer plus ou moins longtemps en la passant à la machine à pâte ou en la travaillant à la main. Pour conditionner une pâte qui aurait complètement desséché et se fait en miettes, on y ajoute de la pâte polymère liquide.

Distorsion

C’est une déformation de l’image qui se produit dans les cannes (lien). Cela se produit généralement aux extrémités de la canne lors de sa réduction. Mais cela peut aussi arriver dans la longueur si la pâte est trop souple ou si l’on ne fait pas attention en la roulant pour la réduire. Pour éviter ce dernier cas, on peut allonger la canne en la serrant dans ses mains. Pour les extrémités, on peut y plaquer des disques de plexiglas (ou des couvercles de Pringles comme sur Effet fimo).

Laminer / laminage

C’est réaliser une plaque fine et régulière avec un laminoir, qui n’est autre que la machine à pâte.

Réduire / réduction

Voir à ce propos la technique du millefiori (lien) et l’effet de distorsion.
Il s’agit d’allonger un boudin de pâte en un colombin plus fin et long, dans le cas d’une canne cela permet de réduire la taille de son motif.

Texturer

Appliquer une texture (lien) à sa pâte, c’est imprimer un relief ou des creux à l’aide d’un ustensile (plaque de texture) ou d’un matériau (bout de dentelle, feuilles d’arbre, etc.).

Laisser un commentaire