[Création] Porte-encens dynamite

Lorsque je cherchais un cadeau de Noël pour mon chéri en 2012, je suis tombée sur une e-boutique de gadgets originaux dans laquelle figurait un porte-encens dynamite. Si l’idée me plaisait beaucoup, je ne trouvais pas l’objet en lui-même très joli. Connaissant la pâte polymère Fimo par ce que j’avais pu en voir et en lire sur le web, j’ai pensé à reproduire le porte-encens moi-même.

C’est ainsi qu’a débuté pour moi l’aventure Fimo : premier achat de pains et première création !

Pâte polymère, porte-encens dynamite avec bâton d'encens qui se consumme
Porte-encens dynamite (2012).

Je ne saurais plus vous dire quelles quantités de Fimo j’ai utilisé, cependant avec du recul je pense que j’aurais pu économiser en mettant une structure type papier aluminium ou grosse cheville en bois à l’intérieur de ma dynamite au lieu de faire des boudins pleins.

Pour les couleurs, il s’agit tout simplement du rouge (2), noir (9) et chair claire (43) en Fimo classique.
J’ai tout d’abord fait mes trois bâtons de dynamite sous forme de boudins aux bords arrondis (environ 6 cm de long pour 2 cm de diamètre). Pour la cuisson je les ai mis sur un accordéon de papier sulfurisé dans un petit carton de manière à ce qu’ils ne roulent pas partout dans le four…

J’ai ensuite fait le socle (environ 3,5 cm de large pour 28 cm de long) en estimant la largeur par rapport aux boudins et la longueur grâce à un long bâton d’encens. J’ai ramassé du sable fin à la plage en prenant soin d’avoir aussi des éclats de coquillages. J’ai tamisé mon sable en perçant du papier aluminium de petits trous que j’ai placé au-dessus d’un bocal. J’ai mélangé le sable fin à ma Fimo couleur chair, en procédant petite dose par petite dose. J’ai arrêté d’en rajouter quand j’ai trouvé que le sable était assez visible et que je sentais que la Fimo s’agglomérait moins. Vient alors l’étalage de ma pâte et la mise en forme. J’ai laissé brute l’extrémité où sera ajoutée la dynamite. Pour la décoration, j’ai incrusté avec les doigts des petits morceaux de coquillages (c’est le refus du tamis) sur toute la surface supérieure.

Pâte polymère, bâtons de dynamite en cours de création
Bâtons de dynamite (2012).

(désolée pour la mauvaise qualité de la photo, c’était juste un pense-bête à l’époque)

Pâte polymère, socle du porte-encens dynamite
Socle du porte-encens dynamite (2012).

En procédant comme pour la longueur du socle, j’ai élaboré un petit monticule sur l’extrémité brute pour que la largeur et l’inclinaison soient bonnes. J’ai entouré mes trois boudins par deux bandes fines noires, ce fut la partie la plus délicate ! Trois bandes noires courtes sur la face avant symbolisent les mèches. Là où elles se rejoignent, j’ai percé et vérifié que le bâton d’encens tenait correctement.

Pâte polymère, zoom sur les éléments du porte-encens dynamite après assemblage
Zoom sur le porte-encens dynamite (2012).

Direction le four pour une dernière cuisson. J’ai préféré vernir le porte-encens pour le protéger des cendres, en pensant qu’il serait plus facilement nettoyable ainsi. Pour le socle j’ai utilisé le vernis brillant Fimo et pour la dynamite du vernis mat (Lefranc & Bourgeois pour peinture acrylique).


Abstract (résumé) :
Searching a Christmas gift for my darling, I found this dynamite incense holder but this isn’t so beautiful. I didn’t practice polymer clay but I knew its properties and everythings we could be able to make with it. So I bought my first Fimo blocks.

I used for colors : red (2), black (9) and light flesh (43) in classic Fimo.

Firstly I made and baked three sticks (around 6 cm long and 2 cm for diameter). The base is made with sand from the nearest beach which I sifted out to seperate fine grains of sand from fragments of shell. I mixed Fimo flesh colored with the fine sand until I thought the sand was enough visible and the Fimo aggregated worse. When I had made the form of the base (which is two sticks width and long as the future incense stick), I put on it the fragments of shell to decorate the surface. I finished with thin strips to put together all the elements and made a hole in the middle for the incense stick.

I varnished the incense holder to protect it from the ashes : glossy varnish from Fimo for the base and mat varnish (Lefranc & Bourgeois for acrylic painting) for dynamite.

Laisser un commentaire