[Création] Cadre photo Nouvelle-Calédonie

Cadre photo de vacances en Nouvelle-Calédonie

Je perds le rythme de la publication hebdomadaire… pourtant j’en ai des choses à raconter et à montrer ! Mais il faut prendre le temps de s’en occuper et, comme tout le monde, je manque de temps ! En juillet je me suis attelée au cadeau que je voulais faire pour l’anniversaire de ma mère : un cadre photo.

Il y a deux ans nous étions en vacances en Nouvelle-Calédonie, je vous laisse imaginer les centaines de superbes photos que nous avons faites. Parmi elles, il y en avait une que j’aimais beaucoup où je pose avec ma mère. J’ai hésité à l’imprimer pour moi et, finalement, à force de réflexion, je me suis dit que ça ferait un beau cadeau.

J’ai acheté un cadre en bois clair (chez Castorama) pour le décorer avec des fleurs d’hibiscus. Le temps, que dis-je, les mois ont passé et j’avais toujours cette idée dans un coin de ma tête. Je me souvenais qu’il y avait des barrières en bois sur la photo et je me disais que ça pourrait être sympa que je les prolonge en pâte polymère. Vint alors le moment où j’ai rouvert le fichier, sorti le matériel et je m’y suis attelée.

En fait sur la photo, il y a effectivement une barrière mais on ne la voit presque pas. En tout cas il n’y avait pas matière à faire plusieurs poteaux verticaux et deux rangées de barres transversales. J’ai commencé à faire des grosses fleurs d’hibiscus en rouge pavot Cernit (N1 n°428) et à les disposer sur le cadre. Si j’en mettais en haut et en bas, ça faisait trop chargé. Si j’en mettais seulement en haut, ça faisait un déséquilibre. Et puis je crois que le choix de couleur n’était pas le bon. Du coup je me suis dit que je pourrais mettre les fleurs en haut, et en bas je fais les barrières, enfin juste deux bouts de poutres, pour remplir un peu. Sauf que deux bouts de bois, surtout sur un cadre dans les mêmes teintes, ça fait un peu tristoune et vide. Alors j’ai décidé de rajouter le buisson dans l’angle en bas à gauche. Et puis ça a fait bizarre, ce gros tas vert tout seul avec cet espace vide entre le buisson et la poutre, donc j’ai voulu rajouter l’océan mais quitte à le mettre à gauche, autant le mettre à droite aussi. Bref, vous voyez le truc, de fil en aiguille je me suis retrouvée à délaisser mes hibiscus et à reproduire tout le paysage. Je n’avais pas prévu de faire les personnages mais je n’étais plus à un détail complexe près !

Cadre photo de vacances en Nouvelle-Calédonie
Cadre photo de vacances en Nouvelle-Calédonie (Le jardin de Lys 2016).

J’ai pas mal simplifié la végétation, en vrai c’était plutôt un fouillis d’arbrisseaux, de petites plantes et d’herbes sèches. Mais déjà faire chaque brin et chaque feuille, c’était assez long. J’ai dû utiliser de la Fimo liquide pour faire tenir la pâte polymère sur le bois du cadre.

Pour les couleurs j’ai utilisé :

  • Ciel : mélange à parts égales de bleu ciel Cernit (N1 n°214) et de bleu eau Fimo (n°305)
  • Poutres : mélange marbré-rayé avec le sahara Fimo (n°70), le sahara Cernit (N1 n°747), de champagne Fimo (n°02) et de gris rhinocéros (Sculpey n°5529).
  • Océan : un marbré plus mélangé avec le bleu paon perlé (Sculpey Accents n°5038) et le bleu lagon (Sculpey Soufflé n°6063).
  • Buisson : 3 teintes de feuilles, vert fuille Fimo (n°57), vert olive Cernit (N1 n°645) et le vert pesto (Soufflé n°6360).
  • Pour l’îlot montagneux derrière, j’ai fait des mélanges avec des restes.
  • Arbre : marbré-rayé avec du nougat Fimo (n°78), de la noisette (Sculpey n°1657) et du gris rhino (S.5529).
  • Herbe sèche : restes des poutres + ocre Cernit (N1 n°746).
  • Sac : mélange de bleu marine Cernit (N1 n°246) et gris Cernit (N1 n°150), et blanc opaque (C. N1 n°027) / vêtements : bleu menthe Fimo (n°39) et taupe Cernit (N1 n°812) éclairci / vêtements : bleu Cernit (N1 n°200) et un mélange de restes pour le vert.
  • Bras de gauche : chair Cernit (N1 n°425) / bras du milieu et de droite : biscuit Cernit (N1 n°042).

J’ai aussi utilisé des pastels secs que j’ai appliqué au pinceau sur les poutres et au doigt sur les bras et les t-shirts (avant cuisson). Au départ j’avais fait une ombre beaucoup plus large sur le bras de gauche mais je l’ai effacée parce que je trouvais que ça rendait bizarre un bras à moitié brun. Mais après coup, je trouve que le bras paraît plus large que sur la photo à cause de ce jeu d’ombre. Par contre j’aime bien l’effet cartoon des corps.

Sinon j’ai eu des problèmes à la cuisson, on le voit bien dans trois angles la pâte s’est fissurée (celui en bas à gauche est intact). Je ne crois pas que le bois ait bougé, je pense que c’est la colle du cadre. La vitre s’est décollée en grande partie. Et aussi il y a des petites cloques qui sont apparues et qui ont pété sous forme d’entailles dans le ciel, les t-shirts et un bras (j’ai fait des photos mais aucune des méthodes que j’ai pour les récupérer ne veut coopérer, quand ça veut pas ça veut pas… je les rajouterai donc dès que possible).

J’aurais pu tenté de reboucher mais j’avais peur que ça soit encore plus visible que tel quel. Ma maman me dit toujours “le mieux est l’ennemi du bien”. Et puis ça ne se voit que de près et sous certains angles, de face ça va.

Ha j’ai failli oublier ! Mon cadre a été mis à l’honneur sur Parole de pâte suite à l’élection du coup de cœur de la semaine par le groupe Création Fimo. Ça me fait super plaisir ! \o/

Enregistrer

Enregistrer

[Création] Collier caméléon

Pendentif caméléon (2015)

Je continue de vous présenter mes “anciennes” créations petit à petit. Cette fois-ci il s’agit d’un pendentif (pour varier !) caméléon.

J’étais tombée sur ce caméléon de Twiggynkaa qui m’a totalement fait craquer ! En se baladant sur sa boutique Etsy, surtout dans la catégorie des pièces vendues, on peut découvrir une horde immense de caméléons de toutes les couleurs.

Crédits : Twiggynkaa.

Ça m’a donné envie d’essayer d’en faire un moi aussi. J’ai choisi de le faire arc-en-ciel alors il a fallu que je fasse mon premier dégradé de ce genre. J’ai préparé mes sept couleurs en micro-dose, juste de quoi faire le caméléon. Ce n’est que bien plus tard que j’ai appris qu’on peut se contenter des trois couleurs primaires pour faire un dégradé arc-en-ciel… Bref, c’est surtout après, au moment du modelage, que ça s’est complexifié. Il y a peu de marge de manœuvre pour triturer la pâte si on ne veut pas démolir le dégradé au passage. Finalement je ne m’en suis pas trop mal sortie mais j’ai des progrès à faire sur la forme du corps, celle de Twiggynkaa donne un aspect très mignon que n’a pas le mien.

Pendentif caméléon (2015)
Pendentif caméléon (Le jardin de Lys 2015)